Petits bouts de moi

Pour un jour ou pour toujours, quelques mots sans prétention...

15 décembre 2009

L’hiver qui était en lui l’emporta

J'ai décidé de relayer le message lu ici, ici ou encore ici mais je ne trouvais pas vraiment de manière d'amener le sujet.
Finalement je me suis dit qu'il valait mieux que j'utilise quelque chose que je connais, un exercice auquel je suis habituée ici plutôt que de tenter un message larmifiant qui pourrait sonner faux

Je vais donc vous présenter un livre (même si je sais que la plupart des personnes qui viennent ici le connaisse déjà). Pour la petite histoire (pour les autres ) c'est un livre qui circule en ce moment entre une poignée de lectrices qui ont décidées de participer à une chaine de lecture, et de faire ainsi découvrir aux autres un ouvrage qui les a touché ou qui leur a particulièrement plu. J'ai ainsi eu le plaisir de le recevoir il y a quelques mois. J'ai découvert  à la fois un auteur que je n'avais jamais lu (mais dont j'avais beaucoup entendu parlé) et un récit très touchant.

Alors voilà j'y viens.

soleil

" Il se leva péniblement, se traîna jusqu’au bout du quai. Là, il se faufila derrière la rangée de chaises en plastique, s’allongea sur le côté, la tête face au mur, puis il ramena le col de son manteau sur sa tête et ferma les yeux. L’hiver qui était en lui l’emporta. "

" Il " c’est Titi, mort sur un banc du métro. Son corps est évacué par les pompiers dans l’indifférence la plus totale sauf pour son copain Rico qui décide de quitter Paris pour aller mourir au soleil. Rico est dans la galère. Sa femme l’a quitté pour un autre homme. Il ne peut plus voir son fils , Julien. D’échecs en échecs, il se retrouve à la rue. Il réfléchit sur sa condition, rumine. L’amour, au hasard des rencontres, pourra-t-il lui redonner espoir ?



Il est un peu difficile de décrire ce livre, c'est un roman mais on pourrait croire à un témoignage, Izzo dépeint des personnages attachants en diable, touchants et un combat de tous les jours. Et tout cela sans le misérabilisme dans lequel il serait facile de tomber dans ce genre de récit.



Nous rappelons au Président de la République de   tenir sa promesse qu'il a fait lors d'un discours le 18/12/2006

"Je veux, si je suis élu président de la république, que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en cause."

Posté par Diane et cie à 23:06 - Je participe à la blogosphère - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • olala oui ce livre est , génial, quelle lecture, quelle découverte !!!

    et merci Diane pour la piqure de rappel ...

    Posté par Carole, 15 décembre 2009 à 23:43
  • merci Diane

    Posté par bene_, 16 décembre 2009 à 07:27
  • Izzo, à la vie, à la mort!

    Posté par Féefils, 16 décembre 2009 à 08:50
  • Tu le présentes admirablement.
    Je n'ai jamais eu l'occasion de lire cet auteur, et chaque fois qu'on en présente un qui à l'air de me plaire j'écris: " je le note et je le lirais à l'occasion"
    Il va me falloir plusieurs vie Diane...
    Bonne nuit

    Posté par JanSheng, 18 décembre 2009 à 22:23
  • Tu en parles tellement bien que je le mets sur ma liste...

    Posté par attrapeurdereves, 26 février 2010 à 22:34

Poster un commentaire